Approbation du parlement canadien

                                           

 

                                                                                                                                      30 khordad 1392= 10 juin 2013

   Le communiqué du bureau politique- exécutif de l’Organisation des Fadaïans du peuple  d’Iran(Majoritaire) ;

    Approbation du parlement canadien

Nous accueillons favorablement  l’approbation du Parlement du Canada sur la reconnaissance du crime commis par le régime d’Iran en 1988, qui considère ce crime comme crime contre l’humanité.

Le Parlement du Canada  est le premier parlement d’un pays étranger  qui a reconnu l’exécution massive de prisonniers politiques de l’été 1367 (1988) en Iran comme les crimes contre l’humanité. En commémorant les victimes de crimes enterrés dans des fosses communes de Khavaran et d'autres endroits en Iran, le parlement canadien a nommé le premier septembre  comme une journée de solidarité avec les prisonniers politiques en Iran.

Nous accueillons favorablement  l’approbation du Parlement du Canada et félicitons le succès de tous les militants de la campagne qui commémorent les victimes  de violation des droits de l’homme en Iran. Il est  nécessaire que  dans  d’autre pays, les parlements prennent l’exemple du canada afin de redoubler d'efforts pour reconnaitre l’assassinat massive de l’été 1988 en Iran comme un crime contre l'humanité.* en nommant une journée de solidarité avec les prisonniers politiques et la commémoration de 25em années d’assassinat de  ce jour, peuvent  focaliser et converger l’opinion publique internationale sur la continuité  de violation des droits de l’homme commis depuis  la décennie de 1980. Ces efforts pourraient mettre un terme  la violation des droits fondamentaux  des gens par la République islamique d'Iran. Il est important de poursuivre ces efforts parce que celles-ci approuvent l’existence   d'autoritarisme  d’Etat qui prive le peuple d’Iran de ses droits légitimes en conformité avec les normes des droits humains et des chartes internationalement reconnus.

Faisons effort pour faire le premier jour de Septembre 2013 pour exiger la libération des prisonniers politiques et  ainsi transformer cette journée pour  plaider une enquête internationale sur le massacre tragique des prisonniers politiques en Iran en 1367. Les autorités iraniennes ne peuvent pas se dérober à leurs responsabilités dans cette tragédie. Les Peuple iranien et international  n'ont pas oublié cette tragédie et ils accusent le régime d’Iran comme le responsable de la criminalité et violente  des droits de l'homme en Iran.

*La fin de guerre IRAN- IRAQ, en 1988, pendent l’été, le jour et la nui, sur ordre de Khomeiny plus de 5000 milles prisonniers politiques  accroupis dans les prisons sont passés par le peloton d’exécution.

بخش: 

افزودن نظر جدید